Accueil > Photos > Iran-Mardi 09.01.18 | Rapport Explosif : Le feu couve sous la glace (...)



Iran-Mardi 09.01.18 | Rapport Explosif :
Le feu couve sous la glace !

09.01.2018

Depuis 3 jours, les médias français annoncent de la fin ou l’essoufflement de la contestation politique en Iran. Certains vont plus loin en niant la nature contre-révolutionnaire de ce mouvement. Mais tous oublient de préciser que depuis 3 jours, toues les régions contestataires sont sous d’impressionnantes couches de neige qui les ont coupées du reste du pays et empêchent les habitants de se déplacer. Le feu couve sous la glace !



Depuis 3 jours, les habitants de 12 régions d’Iran (Ispahan, Lorestan, Kerman, Khouzestan, Fars, Guilan, Mazandaran) qui se démarquaient par la violence de leur contestation politique contre le régime ont été contraints à l’inaction par une vague de froid inattendue et inhabituelle (-12° à Kermânshah), d’importantes chutes de neige, ainsi que des tempêtes de neige et le verglas qui empêchent toute manifestation. Il semblait que cette vague de froid devrait durer encore quelques jours.

PNG - 993.9 ko
JPEG - 345.9 ko
JPEG - 57.5 ko
JPEG - 23.3 ko
JPEG - 34.2 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les mollahs et leurs camarades Pasdaran sont certainement ravis par cette contrainte, mais cette vague de froid risque aussi d’aggraver leur situation, car ils ont parce qu’ils n’ont jamais investi un sou pour les secours en raison de leurs mépris pour le peuple. Cette vague de froid et l’absence de secours de leur part, ainsi que les morts provoquées par cette conjoncture, vont certainement embraser le peuple quand le temps se réchauffera !

La contestation risque aussi de gagner en puissance, car les mollahs et leurs associés désespérés ont même été inspirés par le froid et car ils ont diminué la fourniture de gaz pour le chauffage dans toutes les régions contestataires (y compris Khorassan, Azerbaïdjan, Baloutchistan et Téhéran qui ont eu une baisse de température, mais ont été épargnées par les tempêtes de neige) pour geler leurs habitants et leur contestation !

Cela a certes ralenti le mouvement, mais il s’est transformé. Le régime est confronté à une vague de grèves inattendue des populations frigorifiées. Les ouvriers ont rejoint la contestation ou en continuant leur grève comme ceux du secteur gazier notamment à Assalouyeh ou ceux très nombreux et importants de la compagnie des transports maritimes du golfe Persique (ci-dessous hier).

MPEG4 - 1.1 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Par ailleurs, les écoliers frigorifiés ont aussi refusé de participer aux manifestations pro-régime et dans certains cas ils ont commencé à scander « mort à Khamenei ». Le régime a dû décréter la fermeture des écoles au prétexte du froid qu’il avait provoqué ! Il œuvre donc contre ses intérêts et augmente le mécontentement dans le pays.

MPEG4 - 552.8 ko
MPEG4 - 2.1 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Enfin, le gel délibéré du pays a aussi convaincu les commerçants de Mashad et Rezayieh (Ourmieh) de s’engager activement à côté de leurs concitoyens dans la contestation en fermant leurs boutiques comme en témoigne cette vidéo tournée à Rezayieh.

MPEG4 - 2.7 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

De plus, des dizaines de personnes montent aussi la garde devant l’entrée de la prison Evine de Téhéran pour demander la libération des jeunes arrêtés par le régime et pour empêcher de nouveaux emprisonnements.

MPEG4 - 943 ko

© IRAN-RESIST.ORG

La situation n’est donc pas désespérée pour les partisans de la contre-révolution, car on assiste donc à un ralentissement partiel ou passager du mouvement par le froid naturel ou un gel délibéré des foyers par le régime qui va se retourner contre ses dirigeants.

Ailleurs, là où il fait chaud, la contestation est restée forte dans le port pétrolier de Mahshahr !

MPEG4 - 954.8 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Enfin, Ahwaz, une très importante ville pétrolière, située très au sud de la région de Khouzestan et de fait épargnée par le froid, qui avait donné un nouvel élan au mouvement par les premières attaques armées contre le régime, est resté le plus important foyer du mouvement contre-révolutionnaire.

PNG - 217.3 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Sur cette vidéo d’Ahwaz, on voit un civil (contre-révolutionnaire) attaquer un major-général des Pasdaran (sans doute le commandant militaire de la ville), mais d’autres gens les séparent et empêchent la situation de se dégrader. C’est une vidéo qui montre la rage des gens du peuple, mais aussi leur conviction qu’il faut éviter le lynchage des derniers policiers fidèles au régime pour encourager leur adhésion au mouvement contre le régime islamique.

MPEG4 - 1.8 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

La situation devrait même être considérée comme positive d’autant plus que le choix des dirigeants de ralentir partiellement mouvement qu’ils n’arrivent pas à réprimer n’a guère rassuré leurs collaborateurs de base et leurs amis financiers. Ils ont accentué leur achat de dollar et de l’or pour préparer leur fuite et thésauriser pour ne pas tout perdre avec la chute de leurs protecteurs.

Les dirigeants désespérés par cette attitude n’ont pas osé frapper leurs nantis. Ils ont tenté de ralentir leur mouvement anti-régime en taxant davantage leur vente pour réduire leur bénéfice à zéro ! Ces derniers ont décidé de rejoindre la contestation contre le régime et ont fermé leur boutique depuis hier à Téhéran, Mashad et Tabriz.

PNG - 502.2 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les nantis privés d’or ont encore paniqué et ont rué vers l’achat de devises faisant augmenter le Dollar 10 % et l’Euro de 22 % !

PNG - 786.7 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les Français feraient mieux de ne pas écouter les journalistes et les experts sympathisants du régime et ne pas continuer à mépriser le mouvement anti-régime. Il n’est pas mort. Il n’est même pas ralenti et il s’embrasera à nouveau pour détruire ce régime et ses serviteurs maléfiques. Le mouvement est plus fort que jamais.