Accueil > News > Iran-Sam. 06.01.18 | Rapport tardif : Du nord au sud, on se bat (...)



Iran-Sam. 06.01.18 | Rapport tardif :
Du nord au sud, on se bat !

08.01.2018

Il y a deux jours, le vendredi 5 janvier, 15 DEY 1396, alors que les médias français reproduisaient mots pour mot la propagande du régime sur la fin du soulèvement des Iraniens en utilisant des mots méprisants comme émeutes et soutenaient que le régime avait bénéficié de nouvelle mobilisation en sa faveur, la contestation battait son plein avec près de 100,000 manifestants seulement à Tabriz, un des berceaux de la révolution islamique et à Masjed Soleiman, une ville clef pour l’industrie pétrolière iranienne qui a été ruinée par les mollahs !



Depuis, la contestation n’a cessé de se développer et à présent, elle a conquis quelques petites villes et ses habitants peuvent aller au secours de leurs compatriotes dans les localités voisines. Rapport de vendredi et samedi 5 & 6 janvier 2016.

Vendredi (5 janvier 2018, 15 DEY 1396), nous vous avions annoncé que le régime avait tenté de calmer Tabriz et ses habitants hostiles armés de grenades artisanales, depuis longtemps fâchés avec l’Islam, en leur offrant un match de foot avec l’équipe de leur ville ! Mais les jeunes avaient profité de ce droit au rassemblement pour crier d’une seule voix contre les mollahs !

À Tabriz, les jeunes avaient aussi défié le principal prêcheur du pays en chantant le slogan qu’il avait promis d’étouffer : ni Gaza ni Liban, ma vie pour l’Iran !

On avait reçu une vidéo où ils qualifiaient les dirigeants de « sans honneur », depuis on a reçu d’autres où ils disaient que leur région d’Azerbaïdjan, la dernière à résister à l’invasion de l’islam, n’accepterait aucune soumission. Les jeunes criaient en Azéri : nous sommes prêts à mourir, car nous sommes les enfants de Babak, le général iranien qui avait longtemps empêché l’implantation des envahisseurs arabo-musulmans !

MPEG4 - 417.4 ko
MPEG4 - 1.3 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Ces jeunes de Tabriz avaient continué à crier leur haine après le match. Le régime avait tenté de molester certains d’entre eux sur une route isolée, mais ils avaient réussi à les mettre en fuite !

MPEG4 - 13 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Le régime avait diffusé un film d’archives sur une arrestation dans cette région pour dissimuler la peur de ses derniers miliciens, mais sans réussir à intimider les jeunes de Tabriz. Ils étaient restés dans les rues pendant la nuit.

À Masjed Soleiman, où les mollahs ne contrôlent plus la ville, la contestation avait aussi marqué un point en réunissant presque toute la ville pour l’enterrement de deux habitants Arash Khedri et Amin Ramezani qui avaient payé de leur vie la victoire de la veille sur les mollahs et leurs associés !

MPEG4 - 1.3 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Il y avait aussi une belle mobilisation pour l’enterrement de 2 victimes du régime à Doroud !

MPEG4 - 1.8 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

On savait qu’il y avait eu encore des rassemblements hostiles à Khomeyn dans le centre du pays, Mashad dans l’est et à Lahijan dans la région de Guilan le nord du pays, depuis on a appris qu’il y avait dans la même région, à Kiashahr, des rassemblements de familles pour faire libérer les jeunes arrêtés au cours des jours précédents.

Il y avait aussi des manifestations similaires dans plusieurs ville de Kurdistan et de Khouzestan comme Shahr-e-Kord, Sar Pol-e-Zahab, Shushatar et surtout Ahwaz qui avait rejoint la contestation dès le premier jour comme en attestent ces vidéos reçues tardivement.

MPEG4 - 1.3 Mo
MPEG4 - 4.3 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

À Téhéran, il y avait des confrontations dans plusieurs quartiers (par ex. Monirieh), mais nous n’avons pas pu trouver un vidéo à ce sujet.

À Shiraz, qui est très hostile aux mollahs depuis des années, les habitants étaient aussi massivement mobilisés contre le régime à Darvazeh Kazeroun, Meydan Gol Sorkh et Meydan Ehsan.. Ils chantaient : Seyed Ali (Khamenei) ait un peu de signité, lâche (libère) ce pays !

MPEG4 - 3.1 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

À Shirabad de Zahedan (sud-ouest), les jeunes avaient constitué des barricades pour tenir combattre des miliciens qui montraient de la résistance.

Enfin la meilleure nouvelle avait été la prise de la préfecture d’Arak, l’une des villes nucléaires du régime par les contre-révolutionnaires. On a compris que dans certaines petites villes, le régime avait perdu toute autorité !

MPEG4 - 720.8 ko

© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG

Samedi (6 janvier 2018, 16 DEY 1396), on a appris qu’à Shirabad, les jeunes avaient reçu des renforts armés. Par ailleurs, à Noshahr (nord), les jeunes avaient incendié le centre de formation de mollahs de leur ville. Enfin on a appris qu’il y avait aussi des confrontations armées à Ahvaz et les manifestants avaient tué 9 miliciens !

MPEG4 - 733.9 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Par ailleurs à Rasht (nord du pays), les jeunes étaient très mobilisés et avaient attrapé et molesté un milicien en civil, connu pour son agressivité. On le voit pendant son arrestation.

PNG - 160.1 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Enfin à Maragheh (insoumise Azerbaïdjan) était mobilisée contre le régime. Et à Gohardesht, les gens chantaient « Tant qu’on n’aura pas ce qui nous vient de droit, tous les soirs seront pareils à ce soir ! »

MPEG4 - 2.2 Mo
MPEG4 - 2.8 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG