Accueil > News > Iran-Ven. 05.01.18 | Rapport à 23h. : 100,000 manifestants dans 2 manifs (...)



Iran-Ven. 05.01.18 | Rapport à 23h. :
100,000 manifestants dans 2 manifs !

06.01.2018

Les médias français parlent de la « fin de l’agitation » en Iran, employant le vocabulaire des mollahs despotes ! C’est normal, au cours des 10 derniers mois, les mollahs ont acheté 850 millions de dollars de produits français parfois périmés qui ne leur sont d’aucune utilité et ont promis de continuer !

Mais ce soulèvement n’est pas mort. En raison de réduction de la vitesse de l’internet par le régime nous recevons moins d’images, mais cela ne signifie pas que la contestation est terminée. Aujourd’hui encore le peuple a manifesté avec force !



Aujourd’hui c’était vendredi, le jour férié de la semaine en Iran. Les mollahs ont fait un sermon de vendredi sans aucune menace, car encore la veille ils n’avaient pas pu trouver assez de miliciens pour repousser les manifestations hostiles à leurs encontre ou la dégradation de leurs représentations (bâtiments ou affiches du Guide).

Ils ont aussi organisé un match de foot à Tabriz, dans la région très patriote d’Azerbaïdjan, où les gens avaient attaqué les maigres troupes du régime avec des grenades artisanales. Ils ont eu droit à un concert gratuit de 67,000 Iraniens patriotes criant d’une seule voix pour les qualifier de sans honneur !

MPEG4 - 505.4 ko

© IRAN-RESIST.ORG
Nous avons reçu les images 10 heures après leurs tournages en raison de vitesse réduite d’internet par les mollahs !

Par ailleurs, voici d’autres images arrivées après 10h de voyage. À Masjed Soleiman, où les mollahs ne contrôlent plus la ville, plus de 30,000 habitants (1/3) se sont déplacés pour l’enterrement de deux de leurs concitoyens Arash Khedri et Amin Ramezani qui avaient payé de leur vie la victoire sur les mollahs et leurs associés !

MPEG4 - 1.3 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Le régime a aussitôt parlé de manifestations en sa faveur avec des photos truquées faisant passer quelques centaines de fans pour des milliers ! Il a aussi diffusé des images d’archives de l’arrestation d’un soldat contestataire en Azerbaidjan, car les certains passants sont en T-shirt en plein hiver dans cette région connue pour sa fraîcheur !

JPEG - 456.5 ko

© IRAN-RESIST.ORG

MPEG4 - 508.2 ko

© IRAN-RESIST.ORG

La France a repris la fake news des manifestations pro-régime et a censuré le reste. Mais cela ne change pas la réalité, les Iraniens a continué à manifester après la tombée de la nuit en nous envoyant des vidéos, voici quelques unes de courte durée qui ont voyagé plus vite. La première concerne Khomeyn (la ville natale du démon que la France avait logé dans l’espoir d’affaiblir l’Iran et mieux en profiter). A Khomeyn, les gens criaient REZA SHAH, Rouhat Shad (bénie soit l’âme de Reza Shah).

MPEG4 - 719.8 ko

© IRAN-RESIST.ORG

À Lahidjan (dans la verte région de Guilan), ils disaient n’ayons pas peur nous sommes unis !

MPEG4 - 2.5 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

À Mash’had, ville d’origine du soulèvement, là où le peuple avait rendu hommage à Reza Shah avant d’appeler son petit-fils éponyme au secours, ce soir en entendait : les mollahs doivent disparaître !

MPEG4 - 1.3 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Ce vendredi, plus de 100,000 personnes ont donc manifesté contre le régime !

La dernière rumeur du régime pour les démoraliser est l’annonce d’arrestation et l’exécution prochaine de 5 pilotes d’élite de l’armée de terre qui avaient projeté de bombarder la base de la milice à Kermanshâh pour aider le soulèvement. Un régime fort n’aurait jamais admis que son armée rêve de sa chute ! Il le dit, car l’armée et la milice ont choisi Reza Pahlavi !

Un régime fort aurait pendu ses traitres sur une place publique. Un régime fort aurait fait marcher ses troupes dans les rues avec les dirigeants en tête de cortège.

Ce régime est vaincu. S’il ne tombe pas maintenant, il tombera la nuit de la fête du feu, car ceux du régime ont perdu le moral et ceux d’en bas se renforcent chaque jour. Les États qui ont choisi les mollahs auront bien du mal à rester en Iran après leur chute même en participant à leur lynchage. Le peuple iranien se passera de leur service.

Parmi ces États, la France qui n’a jamais eu un grand rôle en Iran se condamne à rester dans cette configuration pour toujours. C’est une malédiction qu’elle doit à elle-même et la maigre ambition de ses diplomates.