Accueil > Photos > Iran-Jeu. 04.01.2018 | Rapport à 23h. : Très gros succès pour les (...)



Iran-Jeu. 04.01.2018 | Rapport à 23h. :
Très gros succès pour les contestataires
Peuple iranien 4-France+Mollahs 0

05.01.2018

Hier soir, le prince Reza Pahlavi a appelé les miliciens du régime à rompre leur engagement. Son appel a été bien accueilli par la rue iranienne et les miliciens en rupture qui participent à la contestation et la guident. Aussitôt, ils ont appelé à une offensive contre le régime et ses lieux sûrs. Le régime a aussitôt réduite la vitesse son internet pour empêcher les contestataires d’expédier leurs images vers nous. Mais il n’a pas pu ralentir la contestation, loin de là ! Voici le récit de ces dernières 24 heures en quelques mots et quelques images.



Hier soir, le prince Reza Pahlavi, que les manifestants ne cessent d’appeler dans leur slogans, a parlé sur la chaîne irano-anglaise généraliste Manoto, liée au régime, et a invité tous les miliciens à défendre le peuple au lieu de défendre le régime. Le changement de ligne de cette chaîne était en soi l’annonciateur que la contestation était sur le point de gagner !

PNG - 353.2 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Aussitôt, les manifestants se sont mis à scander son nom comme ici à Dezfoul et les miliciens ne sont pas intervenus pour les disperser.

MPEG4 - 754.6 ko

© IRAN-RESIST.ORG

La direction de la contestation a jugé opportun de lancer un appel à la mobilisation générale pour attaquer les nids des miliciens dans de nombreuses villes du pays.

Le régime a vite réduit la vitesse du flux d’internet pour empêcher les contestataires d’exposer leur progrès et encourager les derniers miliciens du régime à changer de bord. Aussitôt, le prince a demandé à Trump de faire son possible pour permettre aux Iraniens d’accéder à un internet gratuit de haut débit. Voici le récit de ces dernières 24 heures en quelques mots et quelques images.

Ce matin, nous avons vu beaucoup de photos (plus facile à envoyer) d’immolation de la cadre de Bassidjis !

JPEG - 91.1 ko
JPEG - 140.7 ko
JPEG - 167.9 ko
JPEG - 81.4 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Mais ce ne fut pas tout. On a eu la plus belle des surprises avec l’annonce de la grève des ouvriers pétroliers et de ceux de toutes les unités pétrochimiques du régime (pour affaiblir le régime et aider sa chute). Mais l’annonce n’était pas illustrée par des images en raison de la réduction de la vitesse d’internet. La direction de la contestation avait peut-être rusé pour focaliser l’attention du régime sur ses casernes déjà en difficulté et sur l’internet pour le priver du pétrole iranien et couper sa veine jugulaire !

Le régime, paniqué par cette grève et son propre incapacité à l’enrayer par manque de miliciens, a annoncé de nouvelles grandes mobilisations en sa faveur. Mais nous avons démontré que les images fournies très tardivement étaient truquées. Les collabos français des mollahs ont alors volé à leur secours pour répéter la fin de la contestation et la popularité des mollahs sans se douter qu’ils étaient en train de creuser le tombeau de leurs satanés contrats !

En début de l’après-midi, les Iraniens ont démontré leur intelligence en réduisant la taille de leurs vidéos pour aider leur transmission. On a pu voir qu’Ispahan restait très hostile au régime, car les gens étaient rassemblés dans la ville avant la tombée de la nuit pour scander des slogans contre le régime.

MPEG4 - 250.1 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Par ailleurs, pour la première fois, on a aussi vu des images de petites villes d’>Aligoudarz (dans le sud du pays) et d’>Amol (dans le nord du pays) où les gens étaient très remontés contre les mollahs. Il n’y avait pas de miliciens en vue. Ces derniers semblaient suivre la directive de Reza Pahlavi !

MPEG4 - 1.4 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

MPEG4 - 2.3 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Les habitants nantis de Zanjan ont aussi rejoint les jeunes en manifestant en voiture et criant contre Khamenei et en faisant marcher leur klaxon ! Il n’y avait pas de miliciens en vue.

MPEG4 - 905.7 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Kermanshâh

MPEG4 - 185 ko

© IRAN-RESIST.ORG

On a aussi pu constater le même schéma à Masjed Soleiman, car les jeunes déchiraient un grand poster de Khamenei et des miliciens présents laissaient faire. La combinaison de l’appel du prince, la grève des ouvriers de pétrole et la menace du Jeudi Rouge semblaient avoir provoqué la neutralité de la milice ! On avait la preuve d’un succès pour tous les contestataires !

MPEG4 - 1.5 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Enfin, les habitants de Dezfoul ont encore surpris tout le monde par la vigueur de leurs manifestations joyeuses et la capture d’un commandant de la milice qui ne leur opposait aucune résistance ! Dezfoul semblait aussi avoir réussi son Jeudi Rouge !

MPEG4 - 1.8 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

On n’a alors reçu aucune image ou vidéo de Téhéran alors que selon plusieurs témoignages il y avait plus de 50,000 manifestants pour l’opération Jeudi Rouge. Le régime a tenté de nier cette mobilisation en diffusant des images d’une ville calme complètement sous le contrôle de ses miliciens, mais ses images étaient tirées d’archives, car on y voyait des nuages alors que la météo n’en indiquait point.

MPEG4 - 300.9 ko

© IRAN-RESIST.ORG
oc36531|left>

PNG - 119.1 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Mais pendant que nous rédigions notre rapport, les images des ouvriers pétroliers en grève nous sont parvenues.

MPEG4 - 381.7 ko

© IRAN-RESIST.ORG

MPEG4 - 1.5 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

On a entendu le nom Pars Sud, un projet développé avec les Français. Le refus du président français et de la classe politique française d’être aux côtés du peuple iranien a peut-être convaincu ces ouvriers d’agir et s’associer aux miliciens de base en rupture pour mettre au point un plan pour surprendre les mollahs et les déstabiliser ! Les Français ont manqué de jugeotes (sans doute un trop-plein de champagne), les Iraniens qui crèvent de faim ont été plus éveillés et les mollahs ont perdu une manche décisive !

© IRAN-RESIST.ORG

En résumé, ce jeudi, les Iraniens espéraient venger le sang de leurs compatriotes en privant les dirigeants du régime de leurs derniers soldats. Cette opération a tellement fait peur aux mollahs et à leurs associés miliciens qu’ils se sont focalisés sur leurs casernes et leurs propagandes déjà brinquebalantes et ils n’ont pas vu venir la grève du secteur pétrolier. Cette perte lourde en conséquences économiques entrainera sans doute des ruptures à haut niveau au sein du régime et un changement dans la ligne de l’État français ! Finalement, ce jeudi, le peuple iranien a obtenu plus qu’il ne pouvait espérer.

© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG