Accueil > News > Iran : Saberi enfin libre ?



Iran : Saberi enfin libre ?
23.05.2009

Il y a une semaine, après sa libération, Roxana Saberi arrivait à Vienne. Elle vient de quitter cette ville à destination des Etats-Unis, encore plus discrètement qu’elle n’y était arrivée. On dirait qu’elle fuit les médias ! La discrétion de Roxana Saberi est peut-être due au fait qu’elle se trouve sous la surveillance d’un mouchard du régime des mollahs.



Il y a une semaine, une dépêche de l’AFP à Téhéran faisait état du départ de Roxana Saberi pour Vienne. La dépêche citait un certain Payam Mohebi, ami de la famille qui avait été le seul à parler au correspondant de l’AFP pour indiquer la destination. A Vienne, une autre dépêche de l’AFP a fait état de l’arrivée de Roxana Saberi en Autriche accompagnée de ses parents et de son frère. Mais l’homme qui se tenait constamment derrière elle n’avait non seulement pas de ressemblance physique avec elle ou avec ses parents, mais en plus il s’agissait de Payam Mohebi, le fameux ami de la famille à Téhéran !

Le fait que la famille Saberi n’ait pas démenti le contenu de la seconde dépêche de l’AFP est louche. En fouillant, nous avons découvert que cet homme à l’identité changeante était en fait présent sur l’ensemble des clichés réalisés sur Roxana Saberi depuis sa libération le 11 mai : Il était présent devant la prison au moment où Roxana devait être libérée (photos 1 & 2). C’est lui et non le père de Roxana qui l’a conduit en automobile à sa maison (photo 3). Puis on l’a vu sortant de l’intérieur de cette maison pour se tenir derrière elle (photo 4), quand elle parlait aux journalistes occidentaux.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG
PNG
JPEG
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 16.7 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 199.5 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
A Vienne aussi, on a retrouvé ce médecin iranien parfaitement bilingue dans ce rôle de surveillant débonnaire derrière elle quand elle parlait à un journaliste américain (ci-dessous). Nous avons eu raison de mettre en doute son identité de frère, identité nécessaire pour lui permettre d’accompagner Roxana partout à Vienne car à présent qu’il lui a fallu entrer aux Etats-Unis, il a renoncé à ce statut, Roxana n’ayant vraisemblablement pas de frère.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/65_Saberi_Vienne.flv

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Le silence forcé de Roxana touche peut-être à sa fin car ce mouchard ne pourra pas continuer sa besogne au pays de l’Oncle Sam. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle pourra parler car les Etats-Unis ne tiennent pas à ternir encore davantage l’image du régime des mollahs. Ils apprécient aussi son faux fiancé cannois, Bahman Ghobadi. Roxana risque donc de quitter une contrainte pour une autre avec les mêmes figurants.

L’autre en revanche risque d’avoir quelques problèmes à moins qu’il ne retrouve par enchantement dans ses poches un passeport diplomatique du régime des mollahs.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Pour en savoir + :
- Iran : Santa Roxana détrône Santa Barbara !
- (16 MAI 2009)

Pour en savoir + sur l’aspect judicaire :
- Iran : Le faux sursis de Saberi !
- (12 MAI 2009)

| Mots Clefs | Institutions : Désinformation et fausses rumeurs |
| Mots Clefs | Terrorismes : Prise d’otages (affaire Saberi) |

| Mots Clefs | Zone géopolitique / Sphère d’influence : USA |
| Mots Clefs | Enjeux : Rétablir les rel. avec les USA & Négociations directes |