Accueil du site > News > Iran : La bombe israélienne et la bombe iranienne



Iran : La bombe israélienne et la bombe iranienne
08.10.2008

« Les Etats-Unis ne permettront pas à Israël de bombarder les installations nucléaires iraniennes tant que des troupes américaines seront stationnées en Irak », a rapporté lundi la 10e Chaîne, une télévision israélienne, qui citait des sources diplomatiques. « Tant que des troupes américaines seront stationnées en Irak » équivaut à un jamais !  [1]



C’est une (heureuse) coïncidence : la veille nous avions publié une analyse sur les fluctuations des rumeurs de frappe, en affirmant (dans cet article que nous vous conseillons) qu’Israël avait les capacités techniques pour tenter le coup, mais qu’il lui manquait définitivement le feu vert américain.

Cette déclaration de la 10e Chaîne confirme la conclusion de notre analyse, mais souligne la nécessité de rappeler l’analyse qui a permis d’arriver à cette conclusion, une analyse qui fait défaut aux journalistes de la 10e Chaîne. En l’absence de cette précieuse analyse, ces journalistes envisagent avec une résignation révoltée l’option de vivre avec une république islamique dotée de l’arme nucléaire.

Certes, le régime irresponsable qui sévit en Iran aime insister sur sa volonté de nuire par tous les moyens à Israël en espérant qu’en jouant les caïds, il signerait un pacte de non-agression avec Washington (deal) garantissant son existence.

Cependant, la bombe nucléaire iranienne est un contresens : le régime des mollahs ne peut envisager d’employer une bombe atomique contre Israël car elle contaminerait pour des générations la future patrie des Palestiniens (que les mollahs veulent leur restituer) tout comme la bande de Gaza et le Sud Liban, deux régions où vivent les alliés de Téhéran.

On peut craindre pour des décennies les voitures piégées et les attentats aveugles des terroristes liés à Téhéran, mais la prétendue menace nucléaire est une pure sottise, d’autant plus que les mollahs seraient anéantis corps et âmes dix minutes après.

Il en va de même avec la prétendue menace des bombes sales. L’intérêt porté à la future patrie des Palestiniens immunise cette seule région contre cette menace : toutes les autres régions du monde seraient plus exposées à ce genre de menace qu’Israël.

Malgré tous ces points, les Etats-Unis se sont toujours focalisés sur cette prétendue menace nucléaire iranienne. Au prétexte d’agir pour la sécurité de leur allié israélien, ils ont décrété des sanctions économiques contre l’Iran, sanctions qui ne visent pas à réduire une menace qui n’existe pas, mais à forcer les mollahs à devenir les alliés stratégiques de Washington, entente indispensable pour permettre la prise de contrôle de l’Asie Centrale, ce réservoir de pétrole et de gaz de la Chine.

Les Etats-Unis n’ont jamais eu l’intention d’autoriser des frappes sur l’Iran. Ils avaient besoin de cette rumeur pour amplifier la prétendue menace nucléaire iranienne afin de justifier leurs sanctions. Comme ils utilisent le Conseil de Sécurité pour légitimer et renouveler ces sanctions, ils ont utilisé Israël comme un terreau propice à l’amplification des rumeurs de menaces et de ripostes.

Les médias israéliens ont tort d’interpréter le refus d’un feu vert américain comme une sorte de trahison, ils devraient être choqués plutôt par la compréhension du secrétaire général de l’OTAN, Jaap de Hoop Scheffer, à propos de l’existence d’un arsenal nucléaire en Israël pour contrer la prétendue menace nucléaire iranienne qui n’existe pas.

Au cours d’une conférence de presse donnée en France à l’IFRI, le secrétaire général de l’OTAN, Jaap de Hoop Scheffer, a déclaré : « Comme tout le monde le sait, Israël n’a jamais reconnu avoir ce qu’elle a, mais je ne vois pas pour quelle raison l’Etat juif devrait renoncer à son potentiel nucléaire ».

A travers les positions affichées par ses politiciens de tout bord (McCain, Obama, Bush) et ses alliés de l’OTAN, l’Amérique encourage Israël à posséder des bombes nucléaires qui ne lui sont d’aucune utilité, mais confèrent une grande popularité aux programmes nucléaires militaires dans la rue arabe.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

à propos du programme nucléaire iranien :
- Iran-nucléaire : Derrière les portes fermées !
- ( 17 SEPTEMBRE 2008)

article complémentaire :
- Iran : La fin d’un grand mensonge historique
- (19 AVRIL 2007)

| Mots Clefs | Enjeux : Option militaire |

| Mots Clefs | Zone géopolitique / Sphère d’influence : Israël |

| Mots Clefs | Nucléaire Militaire : La Bombe nucléaire Islamique |

| Mots Clefs | Nucléaire : Politique Nucléaire des mollahs |

| Mots Clefs | Enjeux : Rôle régional de l’Iran |

| Mots Clefs | Enjeux : Garanties Régionales de Sécurité : le DEAL US |

[1] Retrait américain d’Irak | VENDREDI 22 AOÛT 2008 | La Maison Blanche a démenti vendredi que les négociateurs américains et irakiens soient parvenus à un accord prévoyant que les troupes américaines auront quitté l’Irak fin 2011.
Source : AFP / France 24 |