Accueil du site > News > Iran : Le carton plein algérien avec Bouteflika



Iran : Le carton plein algérien avec Bouteflika
13.08.2008

Arrivé dimanche à la tête d’une imposante délégation, Bouteflika a signé d’importants accords financiers avec les mollahs et conclu sa visite par un recueillement médiatique sur le tombeau de Khomeiny qu’il a qualifié de « lumière pour les hommes épris de justice et d’équité ».



Tous les hommes d’Etat en visite à Téhéran ne vont pas se recueillir sur le tombeau du fondateur du régime, du Hezbollah et du terrorisme islamique (qui a frappé aussi en Algérie). Cette visite est le signe d’un rapprochement significatif entre les deux pays et pour cause, puisque Bouteflika qui avait boudé Ahmadinejad en janvier 2007 vient de signer plusieurs accords financiers qui étaient en stand bye depuis septembre 2006.

Les deux Etats ont signé deux accords bilatéraux sur la fiscalité et la coopération douanière, et surtout un protocole d’accord sur la coopération bancaire. C’est la méthode basique des mollahs pour ouvrir la voie à la création d’une banque binationale dans ce pays (bientôt membre de l’OMC) afin de contourner les sanctions bancaires américaines. C’est un carton plein pour les mollahs.

Ces accords arrivent un mois après le premier engagement iranien d’investir 220 millions d’euros en Algérie, engagement qui a fait multiplier le volume des échanges des deux pays par 5 ! C’était en juillet 2008, après l’application des premières sanctions bancaires européennes. Officiellement, il s’agissait d’investir dans une cimenterie en Algérie : c’est aussi une autre méthode basique des mollahs pour transférer des capitaux vers leurs futurs partenaires commerciaux ou pour acheter leur coopération.

Il est loin le temps où l’Algérie rompait ses relations avec les mollahs (en 1993) à cause du soutien financier de ces derniers au Front islamique de salut (FIS). Aujourd’hui, elle préfère s’afficher avec les mollahs, louer Khomeiny et acquiescer devant leurs slogans anti-américains, pour calmer ses islamistes tout en s’enrichissant par des investissements bidons. C’est donc un carton plein pour les deux parties.

Les mollahs ont été tellement ravis de trouver un partenaire aussi coopératif qu’ils se sont lancés dans un long exercice de slogans anti-américains.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Pour en savoir + sur ce genre de partenariat :
- Les nouveaux partenaires économiques de l’Iran
- (12 JUIN 2008)

Pour en savoir + sur les relations entre les deux pays en 2007 :
- Iran : Rapprochement forcé avec l’Algérie
- (4 JUIN 2007)

| Mots Clefs | Décideurs : Hommes Politiques Arabes |

| Mots Clefs | Zone géopolitique : Afrique 3 : Algérie, Maroc, Tunisie (Maghreb) |

| Mots Clefs | Instituions : Politique Economique des mollahs |

| Mots Clefs | Enjeux : Sanctions Ciblées en cours d’application |

| Mots Clefs | Mollahs & co. : Khomeiny |